Posté le


Retour à la liste

Haute-Savoie – Genève : 1er bilan positif pour la voie réservée au covoiturage

Un an après son inauguration, le succès est au rendez-vous pour la première voie de covoiturage sur autoroute, binationale et avec passage de douane.

Crédits : JT 8 MONT-BLANC du vendredi 17 janvier 2020

 

Inaugurée en octobre 2018, l’expérimentation d’une voie dédiée au covoiturage sur l’autoroute A411 reliant Genève à la Haute-Savoie semble porter ses fruits. À l’origine de ce projet pilote, le canton de Genève et les Autoroutes et tunnel du Mont Blanc (ATMB) ont dévoilé en janvier 2020 les résultats d’une étude indépendante menée par le CEREMA un an après la mise en service. Parmi les principaux enseignements : « Le nombre de véhicules accueillant au moins deux personnes a progressé de 2 % le matin, tandis que les temps de parcours pour traverser la frontière se sont raccourcis, jusqu’à quatre minutes en moins pour les covoitureurs selon la congestion ».

 

Citec impliqué dans le projet de voie dédiée au covoiturage sur l’autoroute blanche

Une première étude prospective confiée à Citec en 2016 par l’agglomération du Grand Genève avait permis d’identifier les axes pertinents pour la mise en place de voies de covoiturage sur les grandes pénétrantes routières et autoroutières. C’est finalement un tronçon d’un kilomètre au niveau de la douane de Thônex-Vallard qui a été retenu, puis aménagé dans les deux sens pour accueillir une voie réservée aux véhicules occupés par au moins deux personnes. Lors de la phase test, Citec est venu en appui au CEREMA en alimentant les réflexions sur les indicateurs permettant d’analyser l’impact de cette voie sur les pratiques de covoiturage, et en assurant les relevés de données sur le terrain par l’intermédiaire de son partenaire DataCollect. Encouragés par ce premier bilan positif, l’Office fédéral des routes et le Ministère français de l’Intérieur se sont prononcés en faveur de la prolongation du test de deux ans demandée par le Canton et ATMB. D’ici au printemps, l’expérience devrait même être étendue au bus de ligne pour faciliter leur passage à la douane.

 

Accueil favorable des usagers

Un sondage réalisé auprès des automobilistes montre que les usagers accueillent favorablement le dispositif.

26 % des 600 personnes ayant répondu au questionnaire disent pratiquer davantage le covoiturage depuis la mise en service de la voie dédiée.

39 % des covoitureurs affirment que leur pratique du covoiturage a été déclenchée par les nouvelles installations.

De 8 à 13 % d’autosolistes empruntent la voie de covoiturage sans en avoir le droit.

La presse en parle

20 minutes — La voie pour le covoiturage testée deux ans de plus

Le Messager — Thônex-Vallard : premier bilan encourageant pour la voie de covoiturage

Le Dauphiné libéré — Frontaliers : la voie dédiée a augmenté la part de covoiturage de 2 %

Enviscope — Voie de covoiturage sur autoroute France-Genève : un succès

Ecomedia — ATMB peaufine ses mesures en faveur du covoiturage

 

Sur le même thème

Citec — Haute-Savoie – Genève : une expérience de covoiturage en bonne voie

Citec — Expérimentation : une voie dédiée au covoiturage sur l’autoroute blanche

 

 

 

 

 

 

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enable javascript to post a comment !