Posté le


Retour à la liste

Gare de Neuchâtel : monitoring des flux piétons

Mettre à disposition des usagers une gare accueillante et accessible : c’est l’objectif de la Ville de Neuchâtel et des CFF

 

Or, entre la saturation du passage sous voie principal, les difficultés de progression des bus urbains sur le secteur nord de la gare et les perturbations de trafic sur la Place de la gare, force est de constater que tel n’est pas toujours le cas aujourd’hui, notamment aux heures de pointe. Aussi, dans le cadre du monitoring des flux piétons sur le périmètre de la gare, la Ville de Neuchâtel et les CFF ont souhaité étudier les déplacements transitant sur la place Blaise-Cendrars, qui constitue la principale interface train-bus sur la façade nord de la gare de Neuchâtel. L’objectif recherché : obtenir une vision détaillée de la répartition des volumes de flux piétonniers en lien avec la gare, en distinguant notamment ceux provenant des transports publics (bus) de ceux provenant des quartiers alentours.

 

12 points d’entrée/sortie répertoriés

Pour couvrir avec précision ce vaste périmètre caractérisé par la multiplicité des flux d’origine et de destination, une méthodologie spécifique a été appliquée. Les relevés origine-destination effectués par quatre enquêteurs sur le terrain ont été croisés avec des comptages piétons en section opérés à l’aide de caméras Miovision. Ces enquêtes, réalisées par notre partenaire DataCollect à la mi-janvier, ont comptabilisé 2’400 piétons en heure de pointe du matin et près de 1’900 en heure de pointe du soir, pour la majorité en échange avec les bus urbains.

 

 

 

 

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enable javascript to post a comment !