Plus d’emplois, moins de voitures : l’exemple de la vallée de Joux

Citec
Citec

LE BRASSUS - Le 27 janvier dernier, Citec présentait aux entreprises de la vallée de Joux les résultats de l’étude pour optimiser la mobilité des actifs de la région.

Crédit : valleedejoux.ch

Audemars Piguet, Swatch, Dubois-Dépraz, Kif Parechoc, Jeager-LeCoultre … les employeurs majeurs de la vallée de Joux étaient présents dans la salle « La Bobine » du Sentier le 27 janvier dernier pour assister à la restitution de l’étude mobilité commanditée en 2020 par les communes du Chenit, de l’Abbaye et du Lieu. Ces trois communes de la vallée de Joux, totalisant aujourd’hui 7’000 habitants et 8’000 emplois, vont faire l’objet de nouveaux développements économiques ces prochaines années. À horizon 2030, quelques 3’000 emplois supplémentaires pourraient s’implanter sur le secteur, soit une augmentation de 40 %. Un développement qui ira de pair avec des besoins croissants en déplacement. Si rien n’est entrepris, le trafic pourrait représenter, à terme, près de 35’000 véhicules par jour (contre 27’000 actuellement), et ce, malgré les plans de mobilité volontaristes déjà mis en place par les entreprises de la vallée.

Citec aide les entreprises de la vallée de Joux à optimiser leur mobilité

Les trois communes ont souhaité confier à Citec une étude de circulation et de mobilité multimodale à l’échelle de l’ensemble de la vallée. Ses objectifs ? Garantir la fluidité du trafic au sein de la vallée aux heures de pointe, réduire les impacts environnementaux, limiter les nuisances sonores et économiser les surfaces et coûts dédiés au stationnement. Nos experts en Plans de mobilité se sont attachés à établir un diagnostic de l’état du réseau routier et de la demande en déplacement multimodale actuelle. L’élaboration d’un plan de charge futur tenant compte des nouveaux projets a permis d’évaluer les problèmes potentiels sur le réseau. Tandis que le transport individuel motorisé représente aujourd’hui 90 % des déplacements dans la vallée, Citec a analysé le potentiel de report modal.

Réduire de 25 % la part modale de la « voiture solo »

Lors de la restitution, Julien Lovey, responsable Plans de mobilité chez Citec, a présenté des propositions d’optimisation du réseau routier ainsi que des mesures de gestion de la mobilité pour changer les comportements : favoriser l’usage des transports publics, encourager les modes doux, intensifier le covoiturage, diminuer les besoins en déplacements ou encore tarifer l’utilisation de la voiture. Concrètement, ces préconisations permettraient de réduire de 25 % la part modale de la « voiture solo », et d’éviter la construction de plus de 1’400 places de stationnement. L’équivalent de 4 terrains de foot et 30 millions de CHF économisés.

 

La presse en parle

Feuille d’Avis de la Vallée de Joux — Étude régionale de mobilité présentée aux entreprises

Sur le même thème

Slide

Abonnez-vous à notre actualité !

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de notre actualité : nouveaux projets, dernières références, infos métiers, prochains événements, offres d’emploi… S’inscrire à notre newsletter