Les autorités de Neuchâtel valident la politique de mobilité développée par Citec sur le secteur des Portes-Rouges

Citec
Citec
Le Plan directeur sectoriel et la modification du Plan d’aménagement sur le secteur des Portes-Rouges, élaborés conjointement par Citec et le bureau RWB, ont été adoptés à une forte majorité (27 voix contre 4 et 2 abstentions) par le Conseil général de la Ville de Neuchâtel le 4 mai 2015. Ces outils de planification visent la mutation d’un secteur industriel de faible qualité urbaine en un quartier dense et mixte, eu égard de sa position centrale dans l’organisation territoriale de la ville et de l’agglomération. L’objectif visé est d’y améliorer la qualité de vie, par la création de nouveaux espaces publics et la promotion d’une mobilité durable, tout en y maîtrisant l’impact environnemental des projets (trafic, pollution, bruit).

11326.1 PDS Portes-Rouges_périmètre_Citec

Pour y parvenir, il est nécessaire d’agir sur la mobilité induite par le quartier. Afin d’encourager les déplacements à pied, à vélo et en transports publics, dans l’objectif de maîtriser l’accroissement du trafic routier dans le secteur et les nuisances qu’il génère (importante consommation d’espace, pollution de l’air, bruit, etc.), le Plan directeur sectoriel prévoit ainsi une limitation de l’offre en stationnement, pour les activités (bas de la fourchette du dimensionnement selon le type B de la norme VSS 640 281) comme pour les logements (ratio moyen de 0.7 place de stationnement par 100 m2 de SBP).

Sur recommandation de Citec, ce dimensionnement du stationnement est associée à la mise en place d’un système d’autopartage sur le site (mobility@home par exemple), l’obligation pour les entreprises de plus de 30 collaborateurs de mettre sur pied un plan de mobilité et l’intégration dans les charges des loyers des futurs appartements à la location d’un abonnement de base transN (2 zones), sous la forme d’une distribution de chèques REKA Rail par exemple. Selon les simulations effectuées par Citec, ces mesures de gestion de la mobilité permettent un abaissement de l’ordre de 10 à 15% des charges de trafic générées par le quartier, par rapport à l’estimation de base réalisée dans l’étude d’impact sur l’environnement, qui prévoyait un ratio de 1 place/100 m² de surface brute de plancher.

Ces mesures volontaristes sont cohérentes avec la politique de mobilité durable poursuivie par la Ville de Neuchâtel, qui est orientée vers la multiplicité des modes de déplacement et non vers le tout-voiture. L’optimisation de l’offre en stationnement est une tendance de fond que l’on retrouve dans la plupart des planifications de quartiers durables en Suisse et une problématique qui est parfaitement maîtrisée par Citec. Citons par exemple, en Suisse romande, les deux projets emblématiques d’écoquartier sur lesquels Citec est intervenu : l’écoquartier des Plaines-du-Loup, sur les hauts de Lausanne, avec 1 place pour 2 logements, et celui des Vergers à Meyrin (GE), avec un ratio de 0.6 place/logement pour les logements en coopérative.

Consulter l’article de l’Express (édition du 5 mai 2015)

Consulter l’article du Vivre la Ville (édition du 6 mai 2015)

Slide

Abonnez-vous à notre actualité !

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de notre actualité : nouveaux projets, dernières références, infos métiers, prochains événements, offres d’emploi… S’inscrire à notre newsletter